Le 08 octobre 2018

à 20h00

Lieu : Salle polyvalente


Le dispositif de participation citoyenne a été créé en 2011, suite à une scission avec le processus Voisins Vigilants, devenu commercial. Il consiste à faire participer les acteurs locaux de la sécurité, ainsi que la population concernée, à la sécurité de leur propre environnement, avec l’appui et sous le contrôle de l’État.

Le concept est fondé sur la solidarité du voisinage, il s’agit de développer, chez chaque personne disposée à participer à sa propre sécurité dans son quartier, son lotissement ou son village, un comportement de nature à mettre en échec la délinquance, essentiellement prévention des cambriolages, mais aussi, incivilités ou phénomènes inhabituels auxquels assisteraient les habitants (ex : véhicule suspect tournant dans les quartiers).

Pour autant, les personnes participant à ce dispositif ne sauraient se prévaloir de prérogatives administratives ou judiciaires : en aucun cas par exemple, ils ne peuvent mettre sur pied un dispositif de contrôle du secteur concerné par ces habitants.  Il est hors de question de voir se former « des cowboys ou des shérifs de quartier ».

Par ailleurs, la participation citoyenne contribue au renouvellement du « lien social » en ce qu’elle renforce le contact et les échanges entre les habitants du quartier ou de la résidence, générant ainsi des solidarités de voisinage. Le dispositif de participation citoyenne doit également se concevoir dans un ensemble global d’actions et non pas en tant que concept pris isolément : il s’inscrit dans la large gamme d’outils de prévention de la délinquance déjà existants

Partager cette page sur :